L’histoire de la plomberie

Le mot « Plomberie » à pour origine le terme latin pour plomb (plumbum), métal utilisé pour réaliser les installations de plomberie au cours des siècles passés.

La plomberie assure l’évacuation de l’eau pour divers usages comme pour les applications domestiques et industrielles.

La plomberie est une activité spécialisée qui regroupe un ensemble de procédés utilisés pour faire passer du liquide ou du gaz à l’aide de tubes, vannes, robinets, tuyaux, pompes, soupapes.

Suite à l’évolution des nouvelles technologies et des connaissances scientifiques et de leur mise en application, les techniques de plomberie se sont améliorées.

De nos jours, la plomberie est devenue plus accessible aux bricoleurs.  On trouve des composants en plastique qui s’assemblent facilement par collage simple en CPVC ou avec des raccords à visser qui permettent le raccordement de différents accessoires ou à une ancienne installation en cuivre.

La tuyauterie peut être de différents composants : en acier, en acier inoxydable, en laiton, en verre, en cuivre et en thermoplastique, et en PVC.

En général, les raccordements peuvent se faire par soudage, brasage pour le cuivre, ciment pour les tuyaux de ciment, par fusion pour ceux en plastique, par joints toriques pour les tuyaux en PER.

Il est important de bien choisir son système de robinetterie en fonction du produit qui doit être véhiculé à l’intérieur de la tuyauterie.

Pour le gaz, un robinet à pointeau ou à boisseau s’impose.

Un robinet à vanne sert à stopper le passage de l’eau, mais ne permet pas d’en contrôler le débit.

Quels sont les différents types d’eaux ?

Les eaux usées dites « eaux grises » qui sont évacuées par les baignoires, les douches, les lessiveuses, les éviers, les lavabos etc…; elles peuvent servir à l’arosage des pelouses..

Les eaux vannes dites « eaux noires » qui sont évacuées par les WC et les urinoirs sont évacuées dans les égoûts publiques ou dans des fosses sceptiques pour être filtrées et renvoyées dans la nature.

Les eaux usées techniques dites « eaux récupérées » dont leur provenance émane de bâtiment industriel rejettant des produits toxiques doivent être traitées en amont de l’évacuation par le pollueur avant d’être évacuées dans le réseau des eaux usées et même parfois correctement traitées pour l’alimentation des urinoirs et des WC.