février 3

Dépannage à domicile : évitez l’arnaque !

Posté par admin . Article sous serrurerie | No Comments

Des entreprises sans scrupules…

Si l’on ne connaît pas d’artisan de confiance, il est bien difficile de savoir vers qui se tourner, surtout quand le problème surgit un week-end ou tard le soir. C’est en effet majoritairement sur ces créneaux horaires que sévissent les entreprises les moins scrupuleuses, mettant à profit le fait que les autres sociétés de dépannage sont fermées.

… que l’on peut éviter

Et ce sont souvent les mêmes qui glissent de petites cartes publicitaires sous votre porte ou dans votre boîte aux lettres.

Derrière des noms qui fleurent bon la tradition (« Les Bâtisseurs », « Les Compagnons »…) se cache parfois une seule et même société, une seule et même personne. À côté du numéro de téléphone, l’adresse postale ne renvoie parfois qu’à une simple boîte aux lettres. Autant dire qu’en cas de problème il vous sera difficile de retrouver le coupable… À éviter donc, si possible.

Recourir à des professionnels

Si vous ne pouvez absolument pas attendre les heures d’ouverture et n’êtes pas en mesure de prendre les dispositions d’urgence vous-même, il faudra vous résigner à recourir aux services de professionnels qui ne présentent pas toutes ces garanties.

N’hésitez pas à les interroger

Vu le caractère immédiat de la réparation, vous ne pourrez pas demander de devis, même si c’est théoriquement obligatoire pour toute prestation de dépannage de plus de 150 €. Cependant, n’hésitez pas à faire un petit tour téléphonique rapide en contactant deux ou trois réparateurs. Vous les interrogerez sur le coût du déplacement, sur le mode de décompte du temps passé (une heure entamée est-elle due en entier ou pas ?), sur le taux horaire TTC de la main-d’œuvre ou, le cas échéant, sur le contenu du forfait proposé (déplacement, nombre d’heures…). N’hésitez pas à poser des questions, un bon ouvrier aura à cœur de vous faire comprendre clairement en quoi consistera son travail.

En cas de changement d’une pièce

En cas de changement d’une pièce coûteuse, exigez un devis écrit et précis, et demandez au réparateur un délai de réflexion. Vous prendrez alors le temps de rassembler d’autres avis et d’autres devis auprès de différentes entreprises. Si vous ne pouvez pas attendre, demandez à garder les pièces défectueuses qui ont été changées. Par la suite, en cas de doute sur la nécessité du remplacement, vous pourrez toujours les montrer à un autre réparateur, voire les faire expertiser

Exigez une facture

Enfin, si la réparation dépasse 15,24 €, l’intervenant doit vous remettre une facture comportant la date, ses coordonnées et les vôtres, la quantité et le prix des pièces détachées changées, les heures de travail passées, les frais de déplacement, le taux de TVA.

Évitez le paiement en liquide sans facture. Non seulement le travail au noir est sanctionné pénalement, mais en plus vous vous privez de recours en cas de problème.

Prendre les mesures d’urgence soi-même

Sachant que pêcher un réparateur au hasard des pages jaunes de l’annuaire téléphonique n’est pas une solution sûre, le mieux est de prendre les mesures d’urgence soi-même : couper l’eau, calfeutrer la fenêtre avec un carton, s’éclairer à la bougie et éviter de faire la cuisine… Et d’attendre les heures d’ouverture pour appeler de bons interlocuteurs.

Le bouche-à-oreille

Hormis le bouche-à-oreille, qui reste encore la meilleure garantie de sérieux, vous pouvez aussi téléphoner aux organismes professionnels qui fédèrent des réparateurs. Ainsi, le Syndicat national de maintenance et de service après-vente (Synasav) peut vous indiquer un spécialiste essentiellement en matière de chauffage, mais aussi en dépannages rapides de toute sorte.Tous ses adhérents sont certifiés Qualisav, ce qui garantit que les entreprises n’emploient que du personnel qualifié, soit parce qu’ils détiennent un diplôme, soit parce qu’ils justifient d’une bonne expérience.

Faites appel au syndicat spécialisé

Le Syndicat national du dépannage à domicile (Synadep) regroupe également une trentaine d’enseignes (OK Service, SOS Dépannage…) qui offrent, sur toute la France, leurs services en plomberie, électricité, serrurerie, etc. Les entreprises adhérentes ont signé une charte et s’engagent à ce que leurs prestations soient contrôlées. Il existe au sein du syndicat une instance de médiation en cas de litige entre un consommateur et un professionnel, et les adhérents doivent se soumettre à ses décisions.

L'article a été posté le mercredi, février 3rd, 2010 à 14 h 10 min et est classé dans la catégorie serrurerie. Vous pouvez suivre l'actualité de cette discussion en consultant le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou suivre la discussion.

Leave a Reply